Fatiguée, malade… Mais heureuse et optimiste.

18 Permalink 2

Que la paix soit sur toi !

Télécharge ta fiche et avance quelque soit ton épreuve !

Ça faisait un petit moment que je ne t'avais pas donnée des nouvelles. On n'oublie pas, je suis maman optimiste de quatre enfants (qu'Allah les préserve), et même si je vous aime fort, je dois prioriser mes priorités (ça se dit ça ? 🙂 )

 

Que s'est-il passé pendant ces longues semaines ? Beaucoup de choses. Je me suis remise en question, sur tous les points. Où je suis, qu'est-ce que je veux, où ai-je envie d'aller et qui ai-je envie d'inspirer ?

 

Une introspection, nécessaire, puis l'hiver m'y a aidé, n'oublions pas que je suis une éternelle maman ours depuis quelques années. J'aime mon cocon, j'aime hiberner, j'aime les après-midi sous la couette à faire des papouilles avec mes enfants, les soirées Kapla, et construction avec une grosse mousse au chocolat. J'adore aller chez mes parents, passer les samedis soir à rigoler autour d'un bon repas, avec ma famille, mes enfants.

optimiste

En fait j'aime les choses simples, pas compliquées.

 

Ces derniers mois, j'étais trop axée sur des choses qui finalement ne sont pas une priorité dans ma vie. Je me suis perdue, dans des choses qui ne me correspondaient pas. Je n'aime pas m'éparpiller et c'est ce que j'ai fait finalement. Mon esprit et mon corps m'ont dit "stop".

 

 

Quelle trace je souhaite laisser sur terre, quel exemple je souhaite donner, à mes enfants, à ma famille, à mon lectorat ? J'ai réalisé beaucoup de choses.

 

La solitude, n'est pas incompatible avec le bonheur, au contraire

 

J'ai réalisé une chose principale, ceux et celles qui me suivent sur les réseaux sociaux, ont dû le constater. J'ai réalisé que j'aime la solitude. Je ne parle pas de cette attitude sauvage, presque primitive, mais cette solitude, qui te permet de te retrouver, te ressourcer, de te connaitre ou d'apprendre à te connaitre.

En discutant avec des blogueuses, des entrepreneures, j'ai réalisé que je n'étais pas la seule, j'ai réalisé qu'on me comprenait, que j'étais simplement entourée de personnes qui elles ne pouvaient pas me comprendre, mais ce n'est pas un mal !

 

J'étais entourée de personnes qui aiment être toujours en groupe, être souvent reçues ou recevoir, sortir ensemble etc... Ce n'est pas un mal (bis) ! Nous sommes toutes et tous différents et encore heureux. Mais je m'en voulais de ne pas être comme ces personnes "sociables" qui apprécient d'être souvent en compagnie des autres etc...

 

Alors, j'ai appris à différencier, les relations : "avec cette personne je peux aborder tel sujet mais pas tel sujet, avec celle-ci je peux aborder ce que je ne peux pas avec l'autre" etc...

 

Une décision

 

Arrivée là, tu te demandes :" mais pourquoi a-t-elle intitulé son article "fatiguée, malade... mais heureuse et optimiste"".

Simplement parce que cet article s'adresse à toi, maman, fatiguée, épuisée, par les relations, par la vie, par le quotidien, le travail, les études et qui est peut-être malade, une maladie plus ou moins lourde, une maladie plus ou moins facile (existe-t-il des maladies faciles ? 🙂 ).

 

Oui, j'ai pris une décision, au départ, sur le blog, je m'adressais à toute personne qui a besoin de conseils en confiance en soi, optimisme etc... Au fil de mes réflexions, j'ai décidé de me préciser (merci Manon, de Ambitions plurielles), et c'est à toi, ma soeur, musulmane (ou pas, nous serions alors soeur en humanité 🙂 ) atteinte d'une maladie quelconque, que ce soit le diabète, la sclérose en plaque, un handicap, que je m'adresse.

Télécharge ta fiche et avance quelque soit ton épreuve !

Je reçois de plus en plus d'e-mails de femmes (quelques hommes aussi) qui m'écrivent leurs douleurs, leur peine, leur manque d'espoir, leur fatigue. J'ai décidé d'être le porte-parole de ces femmes, de vous aider à vous épanouir, envers et contre tout.

Je m'adresse à toi, et t'affirme, que malgré un diagnostic de sclérose en plaques, malgré un diagnostic maladie de Crohn, malgré ta fibromyalgie, tu peux vivre, tu peux t'épanouir.

 

 

Dernièrement j'ai reçu le mail, d'une jeune femme qui venait d'apprendre qu'elle était atteinte de SEP (sclérose en plaques), totalement perdue, elle se demande si elle sera de nouveau heureuse un jour. Outre le fait que quel que soit la maladie (je pense, je ne veux pas m'aventurer mais j'imagine), celle-ci jouera sur notre humeur, il y a le fait de devoir faire un deuil. Le deuil de sa vie passée, et parfois c'est difficile de l'admettre, de le comprendre, ou simplement, on ne sait pas comment faire.

Les protocoles, les RDV, les examens... Toutes ces choses, font désormais partie de la vie du malade... malade. Oui, il y a une nouvelle étiquette, tu es jeune femme, épouse, ou pas, fiancée ou pas, fille de quelqu'un, soeur de quelqu'un, maman peut-être mais tu es aussi désormais une : malade. Tu vois de nouveaux médecins, tu as ton neurologue, ton hématologue, gastro-entérologue, ton diabétologue...

 

Ce médecin fait désormais partie de ta vie, mais avant de le trouver, tu vas surement devoir en tester, un, deux, avant de tomber sur celui ou celle qui deviendra ton "allié" pour combattre la maladie. Celui à qui tu expliqueras ce qui t'est arrivé ces dernières semaines. Tu vas le voir accompagnée de ton époux, ta maman, ton amie, ta soeur, ton frère... ou seule, car tu préfères gérer cela seule, parce que tu es pudique, ou parce que tu te sens à l'aise comme ça.

 

Tu lui parles, tu pleures parfois dans son cabinet, et d'ailleurs souvent tu te demanderas "mais pourquoi j'ai pleuré ? "

 

Tu es malade, mais tu ne le veux pas. D'ailleurs, tu parles pas de ta maladie, c'est comme ça, c'est tout. Il n'y a rien à dire.

optimiste

Je sais que je peux écrire (j'ai d'ailleurs un carnet où j'écris tout ce que je veux, c'est mon confident, je lui parle comme si je parlais à un ami), je peux rédiger des articles, répondre à des personnes sur des forums, écrire des témoignages, mais je ne peux pas en parler. D'ailleurs, depuis toujours je préfère l'écrit que l'oral, les SMS aux appels, les e-mails aux rencontres physiques (surtout en ce moment où parfois mon débit peut être haché, où je peux aussi bégayer, ce qui me met mal à l'aise).

 

Je me suis longtemps cachée, derrière des occupations, des formations, des actions, des sorties, les séries, le désencombrement, pour ne pas regarder la réalité en face.

Tu peux le faire aussi

 

En août, inchaAllah, cela fera deux ans que j'ai le diagnostic de cette maladie, qui aujourd’hui fait partie intégrante de ma vie. A l'époque, je n'étais pas optimiste du tout, les difficultés motrices que j'avais ne me laissaient pas être heureuse. Mais ça c'était il y a deux ans. Aujourd'hui, elle n'est pas mon ennemie, elle n'est pas quelque chose que je regrette, elle est un accélérateur. Elle m'a permis de découvrir des choses en moi dont je ne soupçonnais pas l’existence.

Pourquoi je te dis toutes ces choses ? Simplement parce que je n'ai rien de plus que toi. Certainement pas. Je ne suis pas devenue optimiste du jour au lendemain, mais j'ai quelques conseils, astuces, quelques clés qui te permettront inchaAllah d'ouvrir certaines portes.

Si j'ai réussi à en faire mon alliée, tu peux aussi, et tu sais quoi  ? Je vais te le prouver, en te rapportant des témoignages de femmes, musulmanes ou pas, mamans ou pas, qui sont malades, qui parfois ont des maladies bien plus lourdes qu'une sclérose en plaques, et qui avancent, qui sont bonne humeur, qui sont optimistes et qui voient l'avenir sous un bon oeil.

 

Des femmes, qui ont du potentiel et qui l'exploitent ! Des femmes au grand coeur et pleines d'optimisme !

 

Des femmes pour certaines qui sont devenues des amies (même si on ne s'est jamais vues, elles sont dans mon coeur, car je les admire, pour ce qu'elles sont) et j’espère secrètement que tu sois l'une d'elles. J’espère un jour t'interviewer aussi, pour que tu puisses montrer au monde que tu es une femme, atteinte d'une maladie mais sportive, créatrice, chef d'entreprise, super maman, institutrice : optimiste. Que tu es fatiguée par la maladie, les traitements (c'est un fait, à l'heure où je t'écris j'ai eu un mauvais bilan il y a quelques jours MAIS elhamdoulilah !) MAIS heureuse et optimiste.

 

J’espère profondément qu'un jour, c'est toi que j’interviewerai. Toi, atteinte de SEP, de maladie de Crohn, de fibromyalgie, ou même qui a combattu ou combat le cancer avec l'aide d'Allah.

Sur ces quelques mots, je te souhaite de tout mon cœur, une belle journée ou soirée, à faire ce que tu aimes, avec ceux que tu aimes.

 

PS : reste connectée, je vais très bientôt te proposer quelque chose qui devrait te faire du bien quotidiennement. Sois prête, en attendant :

 

Télécharge ta fiche et avance quelque soit ton épreuve !

2
18 Commentaires
  • Sabah Amina
    avril 14, 2016

    As salamou 3alayki, je t’envoie tous mes encouragements et mon soutient dans ton projet ! Pleins de pensées optimistes et positives ! Love.

  • Stéphanie
    avril 15, 2016

    Merci pour cette mise à nue sincère. Je te souhaite de réussir tes projets inchallah ma sœur.

  • Mounia
    avril 15, 2016

    Salam aleykoum, Barak Allahou fik pour tes mots chaleureux et fraternels.
    Qu’ Allah te facilite et t assiste
    Mounia

    • lamia
      avril 15, 2016

      Salamoua’laykoum Mounia

      Wafiki ma chère soeur <3 et amine.

      Je t'en prie, ce fut un plaisir pour moi de rédiger cet article. <3

  • Lila
    avril 15, 2016

    Salam 3aleyki oukhty sobhana Allah c fou comme je me reconnaît dans tout ce que tu dit wAllahy c 3ajib !!!!!! KALLAH nous donne la force de d’être toujours aussi positive et baarak Allahou ô fiki de m’avoir redonner la pêche …..

    • lamia
      avril 15, 2016

      Salamoua’laykoum Lila

      wafiki, amine.

      S’il ta redonné le sourire ne serait-ce qu’une minute, alors je suis heureuse 🙂

      • Lila
        avril 15, 2016

        sobhana Allah je suis aussi sepienne avec 4 enfants et je t’avoue que c’étais un peu la déprime en ce moment et ton message tombe vraiment à pic !!!!!! alors encore une fois kAllah te récompense ma soeur !!!!!!

        • lamia
          avril 15, 2016

          Amin Lila, continue de nous suivre inchaAllah, de belles choses nous attendent <3 <3 <3

  • Soulaymane de Coach my Din
    avril 15, 2016

    Salam ‘aleykoum ma soeur. Très bel article et même si je ne suis pas dans ton cas tu m’as touché et boosté par ton positivisme! Qu’Allah t’accorde autant de facilités le Jour du Jugement que tu as eu de difficultés ici bas. Amine

  • bint ali
    avril 15, 2016

    salam aleyki contente de te revoir.
    Bien que elhamdou lilah je ne suis pas souffrante de SEP, j’ai ressenti ton article et il m’a beaucoup ému.
    Bravo pour ta sincérité et qu’ Allah te facilite.

  • Fatma
    avril 16, 2016

    Salam a’aleykoum wr wb

    Ma sœur, Lamia,

    Je tenais à te dire BarakaAllahoufeek pour ton article, très encourageant 🙂

    Tes écris me parle complètement, je le prend toujours du bon côté, car elle devienne finalement une force plutôt qu’une faiblesse, comme je suis une fan de citation profonde, je tenais à t’en faire partager 🙂

    « La maladie du corps est la guérison de l’âme. » Proverbe basque

    « La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler à l’essentiel. » Proverbe tibétain

    Qu’Allah te guérisse ma sœur ainsi qu’à toutes les malades, fasse que cette épreuve te rapproche sans cesse de lui, pour te rendre que meilleure, ainsi qu’à nous tous, Amine Ajma’ine

    • lamia
      avril 17, 2016

      Salamoua’laykoum Fatma

      Tout d’abord wafiki et amine à tes dou’a 🙂

      Je trouve que voir la vie du bon côté est le meilleur traitement pour mon cas 😉

      J’adore tes citations, merci pour le partage 🙂

  • Sabah
    avril 29, 2016

    Salam alaykum 🙂

    C’est exactement de femmes forte comme toi dont on a besoin , parce que tiré la force de la « faiblesse  » c’est donné qu’au guerrière 😉

    La oumma a un potentiel féminin hors normes , et je suis juste fière de toi et des femmes qui te ressemble.

    Notre relation avec l’Unique , le Guérisseur est notre arme wal hamdulilah .

    Tu es loin d’être malade car tes mots sont source de santé pour le cœur .

    Sabah

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


WordPress spam bloqué par CleanTalk.