Comment oser dire « non » ou ce qui nous gêne avec la méthode DESC

Première visite ? N'oublie surtout pas de télécharger ton livre
et retrouve confiance en toi en 7 étapes essentielles

Hello, bonjour, salamoua'laykoum

 

Comment dire ce qui nous gêne ou comment oser dire "non"

 

non

Tu as des difficultés à dire "non" ou exprimer ce qui te gêne ou ce que tu as du mal à supporter ?  Au quotidien, on te sollicite beaucoup, et les demandes sont nombreuses. Il faut absolument connaitre ses propres limites, sinon, tu es rapidement envahi. Mais surtout atteindre ses propres objectifs devient le parcours du combattant. Oui, à force d'être disponible pour les autres, tu l'es moins pour toi.

Te poses-tu ce genre de questions lorsqu'on te sollicite :

"En ai-je le temps ? Ai-je vraiment envie de faire ce que mon amie m'a demandé ? Quelle est ma priorité ? Est-ce vraiment le moment pour MOI de le faire ?" Réussir à fixer tes limites est une étape essentielle pour trouver ton équilibre et un bien-être physique et émotionnel.

Mais comment réussir à s’affirmer respectueusement, sans froisser l’autre ? Comment dire "non", tout en donnant l'impression de dire "oui"

Dire ce qui nous gêne est souvent très difficile.

Pourquoi ? Nous avons peur de la façon dont l'autre risque de réagir. Alors, en général, on se dit qu'on va patienter, prendre sur soi, pour éviter que la relation ne tourne au vinaigre. Comme si, la relation était si fragile, qu'elle risque de se briser pour la moindre chose.

Le fait de se taire peut (et souvent) a de très mauvaises conséquences sur la personne qui patiente et sur la personne qui a un comportement gênant ou qui sollicite. En effet, celle qui patiente, ne va plus pouvoir patienter longtemps, ce qui risque d'arriver, c'est soit une dégradation brutale de la relation, soit une dégradation de l'état de la personne qui patiente et qui souffre en silence.

De l'autre côté, la personne qui a un comportement gênant ne le sait pas, donc, ne s'améliore pas : pas bon pour elle non plus à terme.

J'ai découvert une méthode, qui m'a aidé, dans une relation, et je peux te dire, qu'elle est EFFICACE.

 

Je ne te fais pas plus attendre, c'est parti.

 

Avant d'exprimer ce qui te dérange je te propose de suivre d'abord ces quatre étapes. Puis, tu utiliseras la méthode DESC qui te permettra d’ émettre une critique constructive, résoudre un problème, et argumenter pour réussir à convaincre la personne. Mais voyons avant cela, les quatre étapes.

 

Prendre conscience des conséquences négatives de ton silence. Oui, en te taisant, tu acquiesces. C'est logique. Comment la personne en face va-t-elle savoir que son comportement te gêne, te dérange, si tu ne lui exprimes pas ton mal-être face à cette situation ? Tu lui en veux pour quelque chose dont elle n'a certainement pas conscience. Elle n'est pas à ta place.

Elle ne pense pas comme toi, ne vit pas comme toi. On ne lui a certainement jamais fait ce qu'elle t'a fait. Donc elle ne sait pas ce que tu ressens. Tu vas devoir faire preuve de compassion, oui, même si c'est toi qu'on gêne, et comprendre que ton silence a des conséquences négatives. Donc (oui, encore un donc), tu dois prendre conscience qu'il va falloir agir.

 

ETAPE 2

 

Il va falloir que tu luttes contre tes pensées négatives. C'est à dire qu'il faut que tu sois objectif. Il faut que tu analyses la situation avec du recul, pour ne pas parler à la personne avec des mots qui ne seraient pas appropriés. Il serait dommage de blesser, ou d'aller trop loin, alors que tu aurais pu réfléchir à la manière la plus judicieuse de t'exprimer.

 

ETAPE 3

 

Fais la liste de ce qui te dérange, encore une fois avec beaucoup de recul. Tu vas pouvoir le faire correctement et objectivement puisque tu y as réfléchi après avoir chassé tes pensées négatives.

 

ETAPE 4

 

Tu mets en place la méthodologie que nous allons voir ci-dessous. Alors, quand c'est un "problème" exceptionnel, tu ne vas pas pouvoir prendre le temps de réfléchir longuement. Mais à force de mettre en place cette méthode, les étapes arriveront systématiquement quand tu seras confronté à une situation qui nécessite que tu exprimes ce qui te gêne. En même temps, ressentir le besoin d'exprimer ce qui nous gêne n'arrive, elhamdoulilah, pas tous les jours.

 

Comment exprimer clairement ce qui te gêne sans blesser, ou comment dire "non", en faisant comme si c'était un "oui", avec la méthode DESC :

 

D : comme Décrire.

Tu décris la situation, précisément, brièvement et objectivement. Tu es capable de le faire puisqu'avant de t'exprimer tu as pris conscience de ton comportement (te taire) et de celui de la personne en face de toi (te sollicite ou a un comportement gênant), tu as chassé tes pensées négatives, tu as fais preuve d'objectivité en pensant à cette situation, tu as fais la liste de ce qui te gêne et tu as compris qu'il va falloir que tu l'exprimes au plus vite avant que ça n'évolue dans le mauvais sens. Comment décrire ? Avec le plus de précision possible, tu en es capable avec tout ce que nous avons vu au dessus, brièvement : il ne faut pas t'étaler sinon ton interlocuteur risque de perdre le fil et toi aussi et objectivement, c'est-à-dire sans exagérer la situation. Tu dis ce qui se passe, point. "Je donnais le bain aux enfants, mais je n'ai reçu aucune aide. Au lieu de ça tu es sorti alors que j'étais avec quatre enfants à laver"

 

E : comme Exprimer.

Tu exprimes tes émotions négatives en utilisant le "JE" et surtout, surtout SURTOUT (oui, je suis méditerranéenne, j'en fais des tonnes) pas le "TU", "NTA" ou "NTI" ou "ANTA" ou "ANTI" en arabe ou "YOU" en anglais. Non, on utilise le "JE" quand on veut exprimer une émotion négative, tu te débrouilles, mais tu tournes la phrase de cette manière. On ne dit pas "tu m'as blessée", mais "j'ai été blessée", on ne dis pas "tu m'as énervé quand t'es sortis alors que je donnais le bain aux enfants (x4 bains donc on est d'accord ? ) " on dit "j'aurai aimé que tu m'aides au lieu de sortir alors que je donnais le bain à tous (toujours x4 on est d'accord ? )". Ça sent le vécu ???? Noooooooooooon. "JE" et pas "TU" c'est VITAL presque !

 

S : comme Suggérer.

Il va falloir que tu réfléchisses (tu l'as fait avant de t'exprimer) à un solution positive, précise, réalisable par l'autre en employant toujours la première personne du singulier : "j'aimerais que la prochaine fois, ON attende que les enfants aient pris leur bain pour que tu sortes", non, non, ce n'est pas du vécu...

 

Et enfin :

 

C : comme Conclure.

Tu vas conclure par les conséquences positives pour toi, si l'autre accepte ta solution. En gros, "quand on se partage le bain des enfants, ça me soulage, du coup, je suis moins énervée le soir, et on peut passer une bonne soirée ensemble. De plus, je vais y passer moins de temps, je pourrai alors m'avancer sur autre chose comme le repas ou les devoirs de M. et tout le monde est content"

Tout ceci, a un nom : l'assertivité. C'est le fait de dire ce qu’on pense, ou dire ce qui ne va pas à quelqu’un, tout en maintenant avec lui une relation constructive. C'est de la communication non violente. Exprimer sa personnalité, tout en continuant d’être accepté socialement sans crainte de susciter l’hostilité de son environnement est particulièrement important pour son bien-être.

 

Pour aller plus loin, je te donne quelques conseils supplémentaires.

 

  • Il ne faut pas laisser traîner. C'est-à-dire que dès que tu constates que ça va pas pendant un moment ne laisse pas traîner trop longtemps. Et surtout ne te dis pas que ça va s'arranger tout seul, ou que la personne va deviner que tu ne peux plus lui rendre tel service.
  • Surtout parles-en en privé, en tête-à-tête avec la personne. Ne fais pas l'étalage de ses défauts devant tout le monde. Ça craint quand même ^^
  • Choisis le bon moment : ton interlocuteur est-il disponible ? Est-il en capacité de t'écouter ? Si ce n’est pas le cas, parles-en plus tard ou organise un rendez-vous. ne fais rien de solennel non plus hein. La personne risquerait d'avoir peur d'apprendre une grave nouvelle 🙂

As-tu du mal à dire "non" ? Arrives-tu à dire quand quelque chose te gêne ? Ou peut-être es-tu de ceux qui ont peur d'exprimer leur gêne ou de dire non ? Pour quelles raisons n'oses-tu pas dire "non" quand tu ne veux ou ne peux vraiment pas faire la chose demandée ?

 

Dis nous tout !

Pas encore inscrit ? Rentre ton adresse mail pour recevoir les news du blog ! 

3
2 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


WordPress spam bloqué par CleanTalk.

confiance en soi

Marre de manquer de confiance en toi ? Reçois 7 étapes essentielles pour en finir.

x